Astrologie-signes-planètes

Cours d’Astrologie gratuit

Ce cours d’astrologie gratuit d’introduction à l’Astrologie conditionaliste offre un aperçu des cours à distance aux fondamentaux de l’Astrologie conditionaliste ® proposé sur www.cours-astrologie.net

Vous souhaitez vous inscrire au cycle complet de formation à l’Astrologie conditionaliste ? Rien de plus simple, cliquez sur le lien ci-dessous pour compléter le formulaire d’inscription qui vous permettra de recevoir par email un dossier d’inscription avec l’indication des tarifs et du contenu de la formation.

Inscription aux cours d'astrologie

Plan :

1- Se former à l’astrologie d’aujourd’hui
2- Le thème natal : une réalité concrète
3- Aperçu sur les outils de l’Astrologie conditionaliste
4- Programme des cours

1 – Se former à l’astrologie d’aujourd’hui

L’astrologie vous intéresse, vous souhaitez l’étudier pour vous-même ou en vue d’un projet professionnel… mais par quel bout commencer ?
Peut-être êtes-vous hésitant devant la complexité de ce savoir millénaire ? Et face à la multitude des approches et des écoles astrologiques, le choix de la route à emprunter n’a rien d’évident. 

J’ai moi-même été confronté il y a plus de 30 ans à cette multitude de livres divers et variés traitant de l’astrologie (et pourtant internet n’existait pas encore). Et c’est sans doute par chance que je suis tombé assez rapidement sur une approche naturelle, méthodique et sensée qui m’a permis de comprendre l’astrologie dans son terreau naturel, si je puis m’exprimer ainsi : le système solaire avec ses lois et ses rythmes observables et mesurables. J’y ai découvert une astrologie audacieuse, intelligente et dépoussiérée de ses vieilles lunes. Après une année d’étude j’ai assimilé assez vite les fondamentaux de l’astrologie que j’ai par la suite approfondie durant de longues années… Si j’enseigne aujourd’hui l’astrologie c’est par goût de transmettre la richesse de l’Astrologie Conditionaliste et de faire découvrir un chemin méthodique et une approche rationnelle et vivante de l’astrologie.

L’Astrologie Conditionaliste (on dit aussi conditionnelle, universelle ou moderne) a été fondée par Jean-Pierre NICOLA dans les années 60. Cette astrologie se réfère aux réalités astronomiques et neurophysiologiques pour comprendre en profondeur et de l’intérieur le sens des symboles que la Tradition nous a légués, mais aussi comprendre par soi-même la logique interne de cette science millénaire (sans logique elle ne serait pas astro-logique). 

Aujourd’hui l’Astrologie conditionaliste est largement connue et reconnue pour ses apports inestimables à celles et ceux qui souhaitent apprendre et approfondir l’astrologie, et ce pour plusieurs raisons :

Elle propose une méthode synthétique

Les outils rigoureux dont elle s’est dotée font de l’astrologie conditionaliste une méthode efficace et inédite. C’est la seule qui ne nécessite le recours à aucun manuel d’interprétation, à aucune formule toute faite.

Une méthode logique de hiérarchisation des planètes permet de dégager la structure globale du thème. La richesse des outils théoriques et leur systématique permet de faire la synthèse des éléments en présence et de mettre à jour le fonctionnement le plus intime de l’être présent et en devenir. Le modèle d’interprétation du Héros et de son Ombre, à l’opposé des réductions du thème natal aux typologies statiques s’accorde à la complexité et la dynamique évolutive de la personne humaine.

En cela elle récuse tout recours à des recettes, des formules magiques, des révélations sensationnelles sur le passé et l’avenir.

Le modèle planétaire R.E.T de l’Astrologie Conditionaliste

Elle propose une démarche rigoureuse et rationnelle

L’astrologie conditionaliste se distingue des autres écoles astrologiques dans ses moyens et ses concepts par :

  • une démarche rigoureuse et rationnelle, 
  • une théorie astrologique dont la cohérence permet une pratique commune et comparative et offre à l’étudiant des points de repère inestimables, 
  • une philosophie qui ne réduit pas l’homme à ses déterminismes et n’identifie pas le ciel à la personne. Le thème astral est une proposition d’être qui invite le sujet à vivre et actualiser ses potentialités. Cette approche va donc à contre-courant de tout fatalisme, de tout esprit magique et s’inscrit dans une dynamique de vie.

Qui peut le plus peut le moins

L’Astrologie Conditionaliste est bien plus qu’une discipline ‘psy’, son champ d’étude déborde largement la dimension psychologique de la personne. Elle se rapproche davantage des courants systémiques et situationnels qui placent l’individu au carrefour de divers influences : la dimension psychologique est incluse en tenant compte des diverses influences du milieu, d’où l’appellation ’conditionaliste’. Pour cette école, le thème astral n’est pas le sujet, mais l’indicateur d’influences célestes créant des conditions particulières à la réalisation du Soi, c’est-à-dire de ce que nous sommes au-delà de l’aspect purement psychologique et individuel. L’astrologie conditionaliste se refuse par conséquent à réduire la dimension du Soi à l’unique dimension psychologique. Enfin, tournant le dos à tout réductionnisme, elle rejette bien évidemment le fatalisme et les prédictions en respectant au plus haut point l’intégrité et le libre arbitre de la personne humaine.

Elle répond, je crois, à l’attente de tous celles et ceux qui, pratiquant l’astrologie classique, en ont mesuré, au fil des ans, les lacunes, les incohérences et les limites et cherchent une méthode qui, mariant tradition et modernité, leur permette d’aller plus loin dans la connaissance et la compréhension des influences célestes.

Une astrologie adulte et responsable

L’astrologie conditionaliste s’adresse avant tout à des adultes, conscients et responsables, dotés d’un bagage intellectuel correct (niveau bac et post-bac) et d’un bon esprit critique.

Elle s’adresse à celles et ceux qui veulent acquérir, perfectionner une technique, qui apprécient la rigueur et qui sont en quête de fondements sérieux de l’astrologie.

Enfin, ceux qui, dans leur profession, ont besoin de comprendre le fonctionnement de la psyché humaine, y trouveront un outil incomparable.

Jean-Pierre NICOLA : le fondateur de l’Astrologie Conditionaliste

Né en 1929, Jean-Pierre Nicola est auteur, astrologue et philosophe Ph.D. Fondateur de l’astrologie moderne, il est l’un des chercheurs ayant le plus fait progresser les connaissances astrologiques au XXe siècle.

Il a publié de nombreux articles et ouvrages dont La Condition solaire(Editions Traditionnelles, 1964), Pour une astrologie moderne(Seuil, 1977), Eléments de cosmogonie astrologique(Ed. Comac, 1992), Le Grand Livre de l’astrologue(Sand & Tchou, 1983, réédition Eric Koeler, 2005), La Ballet des coïncidences (Ed. COMAC, 2014).

Chercheur pluridisciplinaire, il a révolutionné son domaine grâce à un important travail de reconstruction de l’astrologie sur des bases concrètes et non fatalistes.

Il a formé un grand nombre d’astrologues. Françoise Hardy est l’une de ses élèves talentueuses les plus connues.

J’ai eu la chance entre 1990 et 1999 de collaborer intensivement avec Jean-Pierre NICOLA et d’être étroitement associé à sa recherche. Aujourd’hui la plupart de nos échanges, au-delà de l’amitié qui nous lie, ont souvent pour centre un souci commun pour faire avancer le savoir astrologique en cohérence avec les savoirs de notre temps.

Objectif des cours

Les cours que je propose ont l’ambition de transmettre les fondamentaux de l’Astrologie Conditionaliste dans le respect de la pensée de Jean-Pierre NICOLA et de sa recherche.

Et au-delà des fondamentaux, les cours ont également une visée pratique. J’y enseigne notamment une méthode d’interprétation (hiérarchisation planétaire, regroupement des signifiants pour dégager la structure du thème). J’espère que ce cours gratuit d’Astrologie conditionaliste saura vous convaincre de la richesse de cette approche moderne de l’Astrologie.

Inscription aux cours d'astrologie

2 – Le thème astral : une réalité concrète

Comme chacun sait, l’astrologie utilise comme support principal de lecture et d’interprétation le thème astral. Mais avant d’aborder les différents outils de l’astrologie conditionaliste, il me paraît bon d’expliquer ce que représente le thème astral.

le ciel local

Que représente un thème astral ?

Les planètes et les étoiles

Le thème astral appelé aussi horoscope est une carte représentant le ciel et les planètes qui y gravitent telles qu’on peut les observer en un lieu donné de notre globe terrestre. Le plus souvent ce lieu est celui de la naissance. 

De jour, seul le Soleil et éventuellement la Lune sont visibles, Vénus et Mercure également au lever ou peu après le coucher du Soleil. Ces deux dernières planètes ressemblent à des étoiles car elles nous apparaissent comme des points très lumineux. C’est pourquoi Vénus est appelée communément l’étoile du berger bien qu’elle ne soit qu’une planète (les planètes n’émettent pas de lumière, mais reflètent la lumière de l’étoile Soleil).

De nuit, il est possible de voir à l’œil nu lorsque le ciel n’est pas trop lumineux (à cause de la pleine lune par exemple) Mars, Jupiter, Saturne et parfois Uranus. Neptune et Pluton, les planètes extrêmes du système solaire, restent quant à elles invisibles pour nos yeux, sauf quand ceux-ci se prolongent grâce à un télescope suffisamment puissant.

Il est possible également d’indiquer certaines étoiles majeures sur la carte du ciel en plus des planètes de notre système solaire.

Thème astral calculé avec le logiciel Azimut35 pour le 16 juin 2014 à Vannes. Les planètes sont représentées par des idéogrammes à l’extérieur de la roue du zodiaque. Les étoiles ne sont pas représentées

L’horizon

Lorsque nous observons le ciel, de jour ou de nuit, bien campés sur nos 2 jambes, outre le ciel, nous pouvons voir l’horizon, c’est-à-dire la limite terrestre de ce qui est observable depuis notre lieu d’observation.

L’horizon est aussi indiqué sur le thème astral. Il se représente par un axe qu’on trace habituellement horizontalement et qui coupe le thème astral en 2 hémisphères. Ainsi la carte du ciel gagne en réalisme, le thème est bien une représentation d’une situation concrète depuis un point de vue terrestre.

Sur le thème astral, les 2 points de l’horizon qui coupent la roue du zodiaque s’appellent l’Ascendant et le Descendant, notés AS et DS. L’Ascendant indique la direction, l’endroit où les planètes se lèvent, le Descendant la direction opposée où les planètes se couchent.

Vous voyez, tout cela est très concret.

Représentation courante d’un thème astral
Le 16 juin 2014 à 8h42, depuis la ville de Vannes, le ciel à cette allure (illustration ci-dessous). On constate que Jupiter (Y) se lève à l’Ascendant, le Soleil (Q) et Mercure (E) sont déjà levés, la Lune (W) est en train de se coucher au Descendant, Uranus (I)  culmine et Mars (T) est proche de sa culmination inférieure (fond du ciel), 3 planètes sont sous l’horizon : Pluton (P), Saturne (U) et Mars (T). 

Thème astral gratuit
Thème astral pour le 16 juin 2014 à 8h42 – Vannes

La roue du zodiaque divisée en 12 signes représente ce qu’on appelle en astronomie l’écliptique, c’est-à-dire le cercle que parcourt le Soleil en une révolution complète d’un an (en mouvement apparent). En fait c’est bien la Terre qui tourne autour du Soleil en une année, mais pour nous, habitants de la Terre, nous voyons le monde depuis un point de vue géocentrique. Depuis ce point de vue astrologique, toutes les planètes suivent grosso modo le même parcours solaire, il est donc commode de les représenter sur un même cercle zodiacal. Les signes ne sont pas des constellations étoilées comme on peut l’entendre parfois, mais correspondent simplement à la division de l’écliptique en 12 portions égales de 30° (ce qui fait un cercle de 360°). Evidemment le zodiaque n’est pas observable car c’est un espace non matériel et par conséquent invisible, mais la non-visibilité n’est pas synonyme d’irréalité. Nous verrons un peu plus loin dans ce cours d’introduction que la réalité du zodiaque est bien concrète.

Le même ciel représenté différemment

carte du ciel
Carte des Azimuts NICOLA (logiciel d’astrologie Azimut35)

Cette représentation plane obtenue avec le logiciel Azimut35 (Carte des Azimuts Nicola) gagne en réalisme. Les planètes sont représentées selon leurs hauteurs et directions respectives Nord-Est-Sud-Ouest (azimuts) telles qu’on pourrait les voir en regardant le ciel vers le Sud (trait vertical au milieu de la carte). L’horizon est représenté par la ligne horizontale médiane. Au-dessus de cette ligne, c’est le ciel visible au-dessus de nos têtes, en-dessous c’est le ciel invisible situé sous nos pieds (mais visible pour les habitants vivants à l’antipode de Vannes en hémisphère Sud). On voit que Jupiter (Y) est aligné avec l’Ascendant, il est juste au-dessus de l’horizon. Uranus (I)  est la planète la plus haute, Mars (T) la planète la plus basse.

Le ciel en 3D, c’est encore mieux !

Un moyen pratique pour comprendre de visu ce qu’est l’horoscope est d’utiliser une sphère armillaire qui est une modélisation en volume de la sphère locale (le ciel tel qu’on peut le voir et se le représenter). Cela permet de visualiser les mouvements apparents des planètes et des étoiles par rapport à l’horizon du lieu d’observation.

Je vous invite à visualiser un extrait de vidéo « Aux sources de l’astrologie moderne » de quelques minutes où l’on voit Jean-Pierre Nicola expliquer ce qu’est l’horoscope au moyen de sphère armillaire. Cet extrait est éloquent, il permet de se faire une bonne idée de ce qu’est un horoscope dans la réalité.
Cliquez ici > www.cours-astrologie.net/l_horoscope.m4v

Vous pouvez aussi consulter la vidéo complète « Aux sources de l’astrologie moderne » (ed. COMAC, 1996) ici :

3 – Aperçu sur les outils de l’Astrologie Conditionaliste

Ce chapitre a pour objectif de vous présenter quelques outils de l’Astrologie conditionaliste en vous en montrant la logique et l’utilité dans la technique d’interprétation.

Le zodiaque conditionaliste : une approche originale et naturelle ancrée dans les réalités du ciel

Il y a deux grandes manières de comprendre les significations des signes. La plus connue est l’approche symbolique. On se réfère au symbole du signe (Vierge, Bélier, etc.) pour en tirer par analogie des significations : protection pour la Vierge, élan pour le Bélier, dépassement pour le Sagittaire, harmonie pour la Balance… Cette approche est intéressante, elle a été développée dans un livre assez brillant : Le Zodiaque, clef de l’ontologie appliquée à la psychologie de Marcelle Sénard. 

On peut aussi, utiliser le clavier traditionnel des 4 éléments : Feu, Terre, Air, Eau, chaque signe étant défini par la prédominance d’un de ces éléments. Par exemple, le Bélier, Le Lion, le Sagittaire étant associés à l’élément Feu on en tirera une signification commune en analogie avec le Feu : enthousiasme,  spontanéité, fougue, passion… Cette approche traditionnelle est intéressante mais dépassée car nous savons aujourd’hui que les éléments composants la matière sont des atomes et des molécules. Les anciens l’ignoraient et la théorie des 4 éléments (Ve siècle avant J.C) avait l’avantage d’offrir une grille de lecture explicative satisfaisante (scientifique et analogique) de la réalité en cohérence avec l’état des savoirs de l’époque. Elle fut appliquée notamment en caractérologie (étude des caractères et des tempéraments), médecine, climatologie et bien entendu en astrologie.

Dans le même esprit de compréhension du monde et de l’essence ultime des êtres et des choses, l’Astrologie Conditionaliste reprend en quelque sorte le flambeau de la Tradition en fondant sa compréhension de l’astrologie sur les réalités astronomiques et les structures du vivant, telles que nous les connaissons aujourd’hui.

Le zodiaque

Si vous m’avez suivi, voyons à présent comment redécouvrir les significations zodiacales sous l’angle des réalités astronomiques.

Mais d’abord, qu’est-ce que le zodiaque (étymologiquement zodiaque vient du grec zodiakos signifiant roue des animaux ou de la vie) ?

Pour entrer un peu plus dans le détail : de part l’inclinaison d’environ 23° de l’axe de rotation terrestre dans sa révolution autour du Soleil, les planètes vues depuis notre Terre se déplacent grosso modo sur une ligne inclinée du même angle. Cette ligne s’appelle l’écliptique et le zodiaque correspond au découpage en 12 portions égales d’un ruban large de 8,5° de part et d’autre de cette ligne. C’est la définition conventionnelle du zodiaque. Voir Figure 1, ci-dessous.

zodiaque - Sphère céleste
FIGURE 1 : LA SPHÈRE CÉLESTE
Le zodiaque croise l’équateur céleste (prolongement de l’équateur terrestre) en 2 points qui marquent le début des équinoxes. Lorsque le Soleil entre dans le signe du Bélier au moment de l’équinoxe de printemps les jours et les nuits s‘égalisent en durée.

Dans sa course écliptique la Terre boucle sa révolution en 1 an (365,25  jours pour être plus précis). Par convention le début du zodiaque (0° du Bélier) correspond au point où se produit l’équinoxe de printemps, c’est-à-dire au moment où le Soleil croise l’équateur. Si nous regardons de plus près les phénomènes astronomiques en jeu, on remarquera que se produisent deux choses : la révolution de la Terre autour du Soleil (en 1an) et la rotation de la Terre sur elle-même (en 1 jour) autour de l’axe des pôles incliné de 23° par rapport au plan équatorial solaire La combinaison de ces 2 phénomènes produit l’alternance Jour/Nuit et c’est cette alternance Jour/nuit qui fonde en réalité et très concrètement les signes du zodiaque et les saisons.

Tout en effectuant sa révolution annuelle autour du Soleil, la Terre, dont l’axe de rotation est incliné par rapport à son plan de révolution, tourne sur elle-même en 24 h. Le zodiaque est la conséquence de ces deux phénomènes combinés. La proportion jour/nuit varie selon la latitude géocentrique et la position de la Terre sur son orbite.

Revenons à l’origine conventionnelle du zodiaque, c’est-à-dire à l’équinoxe de printemps lorsque le Soleil entre dans le signe du Bélier. Que se passe-t-il pour nous, habitants de la Terre à ce moment là ? 

Premier phénomène : les jours et les nuits s’égalisent (12h de jour et 12h de nuit). 
Deuxième phénomène : les jours deviennent supérieurs en durée. Ils atteindront leur durée maximale au solstice d’été vers le 21 juin.

Nous voyons là, au travers de ces deux phénomènes, se dessiner une définition naturelle et concrète du zodiaque saisonnier : le zodiaque saisonnier sera le cycle de variation des rapports jour/nuit.

En Astrologie Conditionaliste, le zodiaque correspond donc aux 12 rapports jour/nuit qui évoluent au cours de l’année. Ce zodiaque est dit « photopériodique », je vous en donne une représentation imagée :

La partie blanche des cercles symbolise la durée des jours et la partie noire, la durée des nuits. La structure de ce zodiaque rythmique donne la clef de compréhension de la symbolique classique des signes du zodiaque.

Pour vous donner un aperçu des significations qu’on peut tirer du zodiaque photopériodique, je vais interpréter très synthétiquement les 3 premiers signes (ou phases zodiacales) en associant le Jour à la force du Moi, et la Nuit au non-moi (c’est-à-dire autrui, les autres, la culture). L’interprétation découlera de la proportion Jour/nuit qui caractérise chaque signe.

Remarque : c’est là une des possibilités d’interprétation. Pour développer l’interprétation, il faudrait tenir compte des autres caractéristiques de chaque phase rythmique que je ne peux pas développer ici dans ce cours d’introduction.

Le Bélier : a 

Le Bélier
Phase N°1 : Le signe du Bélier

Astronomiquement : le jour et la nuit sont pratiquement égaux en durée, cependant le jour en croissance domine à présent la nuit qui est décroissante.

Interprétation : Victoire du jour sur la nuit. Le moi devient conquérant (jour croissant) et prend sa revanche sur les forces du non-moi qu’il combat de manière frontale. Victoire de l’individualisme sur le collectif, du Moi sur le non-Moi. Le Bélier affirme son individualité par opposition systématique.

SYMBOLIQUE ANCIENNE : Signe de Feu Cardinal.

Le Taureau : s

Le Taureau
Phase n°2 : Le signe du Taureau

Astronomiquement :le jour continue sa croissance et domine à présent la nuit qui continue sa décroissance.

Interprétation : Le jour installe sa domination. Le Moi vainqueur en Bélier, peut à présent composer, négocier avec le non-moi qui devient minoritaire Le Taureau ne cède pas sur l’essentiel, mais à la différence du Bélier, il gère les conflits entre lui et les autres par un sens assuré de la diplomatie.

SYMBOLIQUE ANCIENNE : Signe de Terre Fixe.

Les Gémeaux : d

Le Signe des Gémeaux
Phase n°3 : Le Signe des Gémeaux

Astronomiquement : le jour atteint son maxima en durée, la nuit est réduite à sa portion congrue.

Interprétation : Totalisation du Jour : la domination du Moi est sans partage ! Le non-moi, l’autre tend à être intégré, absorbé, voire dilué dans la dynamique d’expansion tous azimuts. Symbolique de la synthèse des conditionnements apparents : le milieu, les autres, etc. Perte du sens des différences (nuit à minima). En négatif : suggestibilité, bric-à-brac dans les idées et l’échelle des valeurs. En positif : rassembleur, maîtrise des transpositions de codes et langages.

SYMBOLIQUE ANCIENNE : Signe d’Air Mutable.

Dans ce cycle d’initiation aux fondamentaux de l’astrologie conditionaliste, deux cours seront consacrés au zodiaque pour en analyser la structure rythmique et les conséquences qu’on peut en tirer pour la compréhension du fonctionnement humain. Une fois acquise la compréhension interne du zodiaque photopériodique il vous sera possible de revisiter le symbolisme classique des signes et ainsi être tout à fait à l’aise pour commencer à forger vos propres interprétations.

Le modèle planétaire R.E.T.

Le modèle R.E.T. (prononciation : èreuté) est à mon sens l’outil le plus innovant de l’Astrologie conditionaliste, il se représente de cette façon :

Le modèle R.E.T. fait apparaître 3 niveaux de réalité nommés Représentation (les mots, les images, les codes univoques), Existence (la réalité concrète, vécue, observable, mesurable), Transcendance (la réalité invisible difficile à mettre en mots, non palpable, non mesurable). Pour faire simple, disons que chaque planète peut se définir par les relations qu’elle entretient avec ces 3 niveaux. Le R.E.T. est un modèle logique qui permet de retrouver les significations planétaires sans faire appel à leur symbolique classique.

Exemple d’application du modèle R.E.T.

Exemple d’utilisation du R.E.T. pour retrouver la signification de Vénus (R) sans le détour par le symbole.

Vénus est dans la mythologie la déesse de l’amour. Vénus est classiquement en analogie avec l’harmonie, la douceur, l’amour, la beauté, la séduction, les affinités. La référence à la mythologie est la source principale de la symbolique planétaire.

En Astrologie conditionaliste, Vénus sera considérée comme une fonction planétaire, au même titre que toutes les autres planètes. Dans fonction, il y a l’idée de transformation, mais aussi d’ordre. Les recherches de Jean-Pierre Nicola lui ont permis de trouver dans l’organisation des distances planétaires du système solaire une cohérence structurelle. Toutes les planètes sont liées par une certaine harmoniedont Jean-Pierre Nicola a découvert la loi. C’est cela le modèle R.E.T. Sa compréhension permet de saisir le sens des planètes, ce à quoi elles nous sensibilisent, nous influencent, et cela sans avoir besoin de recourir à la symbolique classique.

Vénus, en Astrologie Conditionaliste, aura pour fonction générale de rendre concret, sensible, palpable ce qu’évoque l’image, le mot. Cette fonction Vénusienne aura pour définition : existence de la ReprésentationVénus fait exister l’image, la représentation, les motsen leurdonnant une consistance concrète et une charge sensible et émotionnelle(« le langageest une peau : je frotte mon langage contre l’autre »comme dit si bien Roland Barthes avec une Vénus dominante à l’Ascendant !), en un mot Vénus rend sensible ce qui est abstrait.

D’une certaine manière on peut dire que Vénus (existence de la Représentation) est une fonction d’incarnation, elle fait exister l’idée, rend sensible le concept. 

Cette manière de comprendre les significations planétaires est inédite. Elle fait sortir du psychologique en élargissant les domaines d’application de l’astrologie. Dans une entreprise commerciale, par exemple, la fonction Vénusienne, existence de la Représentation, consistera par l’image à rendre séductibles, attractifs les différents services de la dite entreprise. Pensons à la publicité dont l’un des objectifs est de faire exister et rendre désirable un produit par le seul moyen de l’image ou des mots qui le décrivent et le représentent. Acheter le produit sera bien souvent acheter le bonheur promis par l’image. D’où les malentendus de la fonction Vénusienne qui, si ses promesses sont prises au pied de la lettre, conduiront inévitablement au désenchantement : le mot (ou l’image) n’est pas la chose !

Je ne sais pas si ça vous parle, mais quand j’ai découvert ce langage il y a 30 ans, ça a fait tilt immédiatement, car ça m’a permis d’ouvrir ma pensée, d’agrandir mon image du monde et, accessoirement, de comprendre psychologiquement pourquoi j’étais si allergique aux images séductibles et trompeuses (Vénus est très faible dans mon thème… Chut ! ).

Avec les fonctions planétaires nous entrons dans une dynamique et nous sortons des typologies statiques et stériles. Le type vénusien, solaire, marsien n’existe pas sauf si l’on met « en conserve » la dynamique du vivant et de la personne. Cette manière d’aborder l’astrologie est pour moi infiniment plus riche que la typologie classique et simpliste de l’astrologie classique.

L’astrologie agrandit la vie

En approfondissant cette manière de penser, de décrire sans figer le mouvement de la vie, vous parviendrez à acquérir une grande subtilité d’analyse en aidant vraiment les personnes à ne pas s’identifier à l’image qu’elles ont d’elles ou à la situation qu’elles vivent (et parfois au carcan typologique à l’intérieur duquel elles se seront peut-être crues devoir s’identifier). L’astrologie a cette capacité de dépasser les fausses évidences et d’aider la personne, là où elle en est, à trouver des chemins de liberté et de réalisation. Lors d’une consultation, la fine analyse des indications précieuses de son thème astrologique (reflet de son« bagage céleste ») confrontée à ses problématiques existentielles (son « bagage terrestre ») permet de faire le point sur les atouts et ressources actualisablespouvant aider la personne à surmonter, dépasser ce qu’elle vit et à se réajuster à son existence.

Oui, la vie est toujours à réinventer pour ne pas subir les épreuves inévitables auxquelles l’existence nous confronte et j’ai acquis la conviction que l’astrologie peut être un très bon outil d’aide et d’analyseet qu’elle peut offrir de surcroît un éclairage neuf pour agrandir notre espace de choix et de Soi.

Conclusion

Ce cours d’introduction est un aperçu très succinct des outils et du langage de l’astrologie conditionaliste que nous allons étudier durant ce cycle d’apprentissage. D’autres outils seront abordés : la théorie des âgesnotamment. L’ensemble de ce cycle a pour but l’acquisition des fondamentaux de l’astrologie. A la fin de ce cycle les étudiants doivent être capables d’interpréter dans les grandes lignes un thème natal de manière cohérente. 

Quelques lectures conseillées :

  • Guide d’astrologie conditionaliste de Christine Saint-Pierre (éd. St Michel)
  • Pour une astrologie moderne de Jean-Pierre NICOLA (éd. Seuil)
  • Les rythmes du zodiaque de Françoise Hardy.
  • Le Grand Livre de l’astrologuede Jean-Pierre NICOLA (éd. Tchou)

4- Programme des cours

Inscription aux cours d'astrologie
Contenu du cours n°1
– Se former à l’Astrologie Conditionaliste : organisation des cours
– Un peu d’histoire : situer historiquement l’astrologie occidentale
– Cosmographie : situer la Terre dans le système solaire et situer les planètes par rapport à la Terre
– Le zodiaque photopériodique et le zodiaque-réponse (introduction)

Contenu du cours n°2 
– Anatomie du thème astral
– Du signal au symbole
– Inventaire du zodiaque réflexologique (pour aller plus loin…)
– Cosmographie : le système de coordonnées équatoriales.
– La sphère locale et son système de coordonnées.

Contenu du cours n°3
– Cosmographie : les différentes heures… 
– Savoir orienter la roue zodiaque en fonction de l’heure
– Le Blason R.E.T. (jeu de reconnaissance)

Cours n° 4 : Intercours de révision sur le zodiaque
– Le zodiaque universel, le zodiaque photopériodique, le zodiaque réflexologique 
– Exercices

Contenu du cours n°5
– Méthode pour construire un thème astral
– Le modèle R.E.T. (développement)

Contenu du cours n°6
– Relations planètes/signes,
– Les Familles RET : pour analyser globalement la structure planétaire d’un thème.
– Apprendre à hiérarchiser les puissances planétaires.

Contenu du cours n°7
– Cosmographie : révolutions sidérales et synodiques
– Hiérarchisation des signes et des aspects
– Théorie des âges (introduction)

Contenu du cours n°8
– Les rétrogradations
– Les dominantes planétaires (interprétation)
– Interprétation des aspects (introduction)

Contenu du cours n°9 (dernier cours)
– Revisitez votre blason RET
– Synthèse pour vous aider à interpréter un thème natal –
– Quelques lectures utiles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *